Tanaisie

tanacetum vulgare

Le feuillage odorant vert-argent et finement découpé de la tanaisie, ainsi que ses bouquets de petites fleurs jaunes, en font une plante fort sympathique, mettant bien en valeur toutes les couleurs des fleurs voisines, et puis c'est aussi une "plante médecin" de tout le jardin !

Arrivée en Europe avec les hordes barbares (dont elle à gardé le caractère quelque peu envahissant !), c'est une plante poussant rarement dans les régions méditerranéennes.
Etroitement associée à la vie du Moyen-Age, elle était traditionnellement utilisée dans les crêpes et gâteaux mangés à la fin du carême. La tanaisie participait aussi à la fabrication de la bière, et servait à la cuisson des viandes et poissons.
A la fin de la Renaissance, une recette très en vogue consistait à cuire des oeufs dans du vin fortement aromatisé de tanaisie et d'un peu de gingembre.
Cette plante, très connue pour ses qualités vermifuges et insecticides était une alliée de choix en des époques ou litières humaines et animales étaient constituées de feuillages...

 

QUELQUES UTILISATIONS

 

AU JARDIN :

Connue sous les noms "d'herbe de Saint Marc", "herbe sainte", "herbe aux vers", "Chartreuse", Barbotine"... et d'autres encore, la tanaisie est belle et bonne : Cependant, il faudra choisir soigneusement son emplacement, car ses racines s'étalent largement et sont difficiles à déloger !
Comme elle pousse
n'importe ou même en grand pot, à besoin de peu d'eau et point d'engrais, c'est une plante de choix pour meubler un endroit difficile.
La méthode de multiplication la plus simple est la division de touffes.
Elle peut-être aussi semée au printemps et au début de l'automne, ou achetée en pot lors d'une fête des plantes ou l'on vous vantera ses qualités.
Cette vivace rustique jusqu'à -15° , peut atteindre un mètre de hauteur perd ses feuilles à l'automne et réapparaît au printemps.
 
 DECOCTION DE TANAISIE :
Faire tremper 200 g de tanaisie fraîche (ou 20 g de sèche) dans 5 litres d'eau.
Porter à ébullition et laisser doucement chauffer une petite demi-heure.
Couvrir et laisser refroidir avant de filtrer.
Pulvériser pur sur les feuillages à traiter, et renouveler tous les 3 ou 4 jours si nécessaire.
La décoction de tanaisie ne se conserve pas longtemps. Elle sert contre pucerons, fourmis, mouches des légumes, aleurodes, otiorrhinques, papillons (piérides, noctuelles) et altises.
La poudre de racine peut-être saupoudrée dans les sillons de semis à protéger (carottes...).

 

 USAGES MEDICINAUX :
Antispasmodique, digestive, emménagogue, insecticide et vermifuge.
Infusions et décoctions de tanaisie étaient utilisées pour provoquer les règles, favoriser la digestion, vermifuger humains et animaux, et calmer les gens nerveux.
En usage externe, des compresses chaudes de décoction, ou des 
cataplasmes chauds de feuilles servent à soigner gale et maladies de peau, ainsi qu'à soulager les rhumatismes et articulations douloureuses.

EN COSMETIQUE :

L'infusion de tanaisie est le "réveil matin" du visage.

 CÔTE CUISINE :
La tanaisie était très employée au Moyen-Age pour aromatiser les pâtés, viandes, ragoûts, salades, plats aux oeufs et desserts.
Les goûts changent... la plante ayant un arôme fort et amer !
A essayer, si le coeur vous en dit, en ayant la main légère.
 Et pour anecdote, voici une recette de dessert figurant dans le "RECEIPT BOOK OF JOHN NOTT", cuisinier du duc de Bolton en 1723 :
Prenez 7 oeufs dont vous aurez retiré 2 blancs, une ointe de crème fraîche, un peu de tanaisie, de thym, de marjolaine, de persil, de feuilles de fraisier, le tout découpé très fin, un peu de noix de muscade. Ajouter une couche de pain blanc râpé, laisser le tout se mélanger, puis faire sauter sans trop faire brunir.
Cette recette, une forme de pudding, était servie accompagnée de miel.

 

Accueil plantes ancient_next.gif

  © Copyryght 2005 Autourdesroses.com -  Tous droits protégés - Copie interdite